Recherche avancée

Retour sur quelques aspects financiers des sénatoriales

Les élections locales
30 septembre 2020
Veille juridique

L'organisation des élections politiques représente un coût important, supporté principalement par l'État (lequel pilote l'élection au niveau central et déconcentré et prend à sa charge une partie des dépenses de campagne), mais aussi par les communes (qui assurent l'organisation matérielle des scrutins).

Après le 27 septembre 2020, alors que les 172 sièges de la série 2 des sénateurs ont été pourvus dans 63 départements de métropole et d’outre-mer, on peut revenir sur trois aspects financiers de ces élections : leur coût global, le coût particulier d’un(e) sénateur(trice) ainsi que la charge annuelle que représente l’institution pour le budget de l’État.

Identifiez-vous pour lire la suite de ce contenu et profiter de l'ensemble des fonctionnalités de Légibase
Recevoir les alertes de mise à jour
Ajouter une note
Télécharger l'article
Pour acceder à ces contenus, merci de vous connecter.
  • Rechercher dans cet article
Du même auteur
Les outils