Recherche avancée

Les dispositions applicables à l’élection des membres de l’assemblée de la Polynésie française

Les élections en Nouvelle-Calédonie, en Polynésie française et dans les îles Wallis et Futuna
Mis à jour le 01 janvier 2018
Fiche pratique

Les relations entre la France et la Polynésie sont anciennes : en 1843, un traité conclu entre le représentant du roi Louis Philippe et la reine Pomare IV, place les « établissements français de l’Océanie » sous protectorat. En 1880, Pomare V cède à la France la souveraineté sur toutes les îles dépendant de la couronne de Tahiti. La Constitution du 27 octobre 1946 en fait un territoire d’Outre-Mer. Un statut d’autonomie a été instauré par une loi du 6 septembre 1984 renforcé par la loi organique du 12 avril 1996. La loi organique du 27 février 2004 renforçe le statut d’autonomie en confiant une compétence de droit commun à la Polynésie française, l’État conservant une compétence d’attribution. Des aménagements sont apportés à ce statut en 2007 et 2011.

Identifiez-vous pour lire la suite de ce contenu et profiter de l'ensemble des fonctionnalités de Légibase
Recevoir les alertes de mise à jour
Ajouter une note
Télécharger l'article
Pour acceder à ces contenus, merci de vous connecter.
  • Rechercher dans cet article
Les outils