Recherche avancée

Les spécificités des élections municipales dans les villes de Paris, Lyon et Marseille.

Élections municipales
Publié le 1er janvier 2018 - Mis à jour le 14 janvier 2020
Fiche pratique

Ces trois communes constituent chacune une circonscription électorale unique mais qui présente plusieurs particularités :

  • aucun recensement de population n’est pris en compte pour la détermination des effectifs ;
  • ces communes comprennent des arrondissements à l’intérieur desquels existent des conseils d’arrondissement composés, selon le cas, de conseillers de Paris ou de conseillers municipaux, et de conseillers d’arrondissement. L’article L. 2511-8 du Code général des collectivités territoriales précise que le nombre de ces derniers est le double de celui des conseillers municipaux, sans pouvoir être inférieur à 10 ni supérieur à 40 ;
  • les conseillers de Paris, les conseillers municipaux de Marseille et de Lyon, ainsi que les conseillers d’arrondissement sont élus par secteur ; à Paris et Lyon, chaque secteur se trouve correspondre à un arrondissement ; en revanche, à Marseille, les secteurs regroupent chacun deux arrondissements.
Identifiez-vous pour lire la suite de ce contenu et profiter de l'ensemble des fonctionnalités de Légibase
Recevoir les alertes de mise à jour
Ajouter une note
Télécharger l'article
Pour acceder à ces contenus, merci de vous connecter.
  • Rechercher dans cet article
Les outils